Cours Prise de Son Village-Club Faistesvacances

Cours Prise de Son

6 au 20 Juillet
English speakers welcome
Hebdomadaire, 1h45 / jour
Inclus dans votre séjour
Adultes, ados

Capturez et mixez la performance d’artistes

Sensibilisez vous à l’enregistrement et au traitement du son en y ajoutant votre pâte personnelle.

Levez le voile, à l’occasion de votre séjour estival, sur une pratique qui semble complexe et obscure au premier abord : la prise de son et le mixage. Une occasion rêvée, en vacances, les sens en éveil au cœur de la montagne, pour acquérir des notions dans ce domaine. Peut-être connaissez-vous Joseph Jack Puig, Bob Clermountain ou encore Sodi Marciszewer qui sont maîtres en la matière ? Si ce n’est pas le cas, aucune inquiétude, ce stage est fait justement pour vous délivrer les secrets de cet art méconnu du grand public.

Une expérience où vous comprenez de A à Z tout l’importance du son, de sa capture, de son enregistrement et de sa transformation. Vous saisissez la science exacte du placement du micro tout comme choisir un bon ampli. Chaque situation étant unique, il faut se réapproprier l’espace et opter pour la meilleure combinaison possible. Votre bande son est prête ? C’est l’étape du mixage pour donner l’aspect final souhaité.

Hormis la technique nécessaire, la subjectivité de perception du technicien est essentielle. On peut dire que c’est un autre musicien avec son propre degré d'interprétation. Cette session pédagogique vous le démontre par la créativité induite à tout instant. Vous donnez à vos voix et vos instruments la place voulue. Tel un magicien vous composez une formule pour délivrer un grain unique !

Au-delà de la théorie, c’est la pratique qui sera au cœur de cet atelier. Rien de mieux que d’essayer pour assimiler. N’ayez pas peur des toutes ces touches et du matériel, lancez-vous ! Vous êtes aussi maître de ce stage pour le faire évoluer selon vos envies.

Ce stage de prise de son se déroule sur 5 jours :

1 - Introduction à l'acoustique et théorie des microphones

2 - Les différents instruments et leurs spectres respectifs – session d’écoute et 1er enregistrements (la voix…les voix)

3 - Exploitation des enregistrements de la veille en mixage, expérimentations de traitement (Equalisation, compression, effets)

4 - Session de groupe

5 - Mixage du titre enregistré la veille

Ce stage est bon pour vous parce que :

  • Ça développe votre oreille musicale, vous apprenez à écouter
  • C’est simple, votre maître de stage rend l’apprentissage accessible
  • C’est utile, vous appréhendez des techniques et des outils pour les reproduire. Et qui sait, faire naître en vous une future vocation ?
Faistesvacances vous propose d’autres stages de multimédia
Vos maîtres de stage

Comment avez-vous découvert votre passion ? 

«Le son est une passion qui m'est venue après mon amour de la technique. J'avais 4 ans quand ça a commencé: mon grand-père me fabriquait des façades style ampli, façades de cadrans et autres VU-mètre éclairés, hautes en couleurs, avec des potentiomètres et des switchs à enclencher qui changeaient les configurations lumineuses et les positions des aiguilles ... un avant goût du studio d'enregistrement aussi. C'est comme si j'avais déjà goûté à ma vie future à 4 ans. Il était ingénieur électronique aux PTT et ma passion électronique me vient avant tout de lui.
 
La découverte de mon gout pour la technique liée à la musique s'est faite à 13ans avec une platine double cassette, sur laquelle j'ai commencé à faire mes 1ers montages pour délirer avec des potes, nous nous improvisions chateurs, rappeurs. Puis c'est la récupération d'un VRAI magneto à bande 2piste 1/4 de pouce REVOX, puis du DJing, et enfin la rencontre à 18ans, année du bac, avec une fille qui m'a suggéré une idée qui change la vie: et pourquoi tu ne ferais pas du son ton métier? »

Vos maîtres à penser ou les personnes qui vous inspirent et pourquoi ? 

« Moriei Ueshiba Créateur de l'Aïkido, Jean-Sébastien Rampazzi (Maestro), Anita Kale (psychomotricienne, hypnothérapeute, médecine ayurvédique). Il pratique depuis régulièrement avec ses professeurs de tango, Amalia Alba (danseuse et enseignante) Romain Delaroche (psychomotricien, danseur) et enseigne lui-même dans diverses institutions. »

Une citation ou une devise ?

« A mi no me interessa tener que trabajar, A mi no me interessa tener que madrugar (Alfredo Defilpo- chanson tango)
Il ne faut pas vendre la peau de l'ours… Non ! Il ne faut pas ! (Proverbe Anonyme). »

Vos principales qualités en quelques mots ? 

« Ouvert, sensible, chatouilleux, tendu, souple, rêveur, idéaliste, inquiet optimiste, décroissance, berbère, vata, pita, air et feu, sens pratique, médiation, chat, doute… »

Ce dont vous êtes le plus fier ?

« Mon indépendance et ma capacité d'adaptation, le romantisme de mes parents (très amoureux depuis plus de 50ans), ma nièce Sarah, Anita et Neylam, mes amitiés longues durées (pour certains 40 ans déjà et toujours autant de bons moments) mes rêves, le dernier album de Patrick Abrial et Jye Hell L'arnaque, ma collaboration et amitié de plus de vingt ans avec Ahmed Soultan artiste marocain dont nous préparons le 4ème album dans l'indépendance la plus totale. »

Vos rêves à réaliser ?

« Approfondir l'aspect formation de mes activités, débuté en 2017 par deux formations en électronique, pour développer ce sens du passage d'information, du partage des savoirs et me consacrer de plus en plus à ça. Un havre de paix commun au Maroc (en cas d'effondrement global… ou pas) Une recherche approfondie en surgénération énergétique pour libérer le monde du chantage énergétique. La machine Violet pour voir. C'est un ingénieur français qui s'est intéressé à un mécanisme pour “informer“ l'eau d'une “vibration“ qui rend l'eau distillée vivable pour des têtards… hum hum… Rebobiner un moteur pour minimiser les pertes de frottements électro-magnétique etc. »

Ce que vous voulez apporter au monde ?

« En adoucir les mœurs… Vive la musique ! Dans l'idéal ? Une énergie libre et gratuite pour tous, en plus de ma joie, libre et gratuite. Au moins une certaine autonomie de proche en proche, énergétique, comme cela commence à se faire avec des projets de lampes à « gravité », simple principe des horloges dont on remonte le poids pour qu'il entraine l'aiguille, ce poids aujourd'hui est converti en électricité qui alimente des leds de la lumière pour rien ou presque… reste à fabriquer des leds qui durent 100 ans... et à trouver un système de surgénération et le tour est joué. »

Durant l’année, où vous retrouver ?

« Dans mon atelier studio à Montreuil (93). Au Maroc, presque 3 mois par an, entre Casablanca, Rabat, et dans le Souss, le triangle Agadir, Tiznit, Taroudant, dans le petit village de Bengamoud. J'ai un terrain là-bas sur lequel j'aimerais "regarder pousser les tomates" d'ici quelques années et changer le monde en changeant de monde. »

Nous sommes ravis et honorés de compter Marc parmi nos maîtres de stage cet été au village des 300 stages de Faistesvacances.