Stage jeux de société Village-Club Faistesvacances

Stage jeux de société

7 au 21 Août
Village Vacances de Valmorel
1 séance par jour d'1h45 - Tous niveaux
Inclus dans votre séjour
Adultes, 14-17 ans, 10-13 ans, 6-9 ans

Jeux de société et découverte des jeux de rôle

Partagez un moment convivial et intergénérationnel en découvrant des jeux de société surprenants et méconnus

Description du stage jeux de société

On retrouve trace des jeux de société dans toutes les civilisations antiques. Ils étaient pratiqués pour le plaisir, mais également pour leur signification religieuse (osselets, senet égyptien) ou leur application militaire (jeu de go).

Dans notre monde occidental, tout le monde a au moins partagé une  partie de Monopoly (archétype des jeux "économiques" issu de la crise des années 30), de Scrabble, de Pictionnary, de Risk ou de Trivial Pursuit.

Qu'ils soient de carte, de dés, de stratégie, de lettres, de hasard, d'adresse, d'ambiance ou coopératifs, les jeux de société font appel à de nombreux mécanismes (bluff, enchères et échanges, tactique, stratégie, observation, parcours, réflexe ou réflexion...).
Ils peuvent se jouer en solo ou à plusieurs (jusqu'à 50 pour un Loup Garou !), durer de quelques minutes à plusieurs jours... Chacun peut donc trouver un jeu adapté à ses envies et y trouver plaisir.

En 1974, issu des jeux de simulation et de guerre, Donjons et Dragons introduit un nouveau concept au travers de cette simple interrogation : que devient votre figurine en dehors du champ de bataille ? De là naît l'envie de lui faire vivre des aventures... le jeu de rôle était né.

Mal compris du grand public, le confondant souvent avec le phénomène des jeux "grandeur nature" (jeux en live, dans lesquels les joueurs se déguisent pour incarner leur personnage), il connaît dans les années 80 une forte stigmatisation relayée par les médias aux États-Unis et en France.

Difficile en effet de comprendre un jeu réunissant autour d'une table des joueurs munis seulement d'une feuille, d'un crayon à papier et d'une pléthore de dés exotiques, hurlant à tue-tête : "Aarrgh ! Je viens de faire 1... Fumble ! Je trébuche sur mon épée bâtarde en embrochant Zulgrim le nain !"

Le jeu de rôle "sur table" ou "papier" permet en effet d'incarner un personnage imaginaire évoluant dans un univers fictionnel. Un meneur de jeu ("planqué" derrière son écran pour éviter les jets de dés intempestifs) est là pour décrire petit à petit cet univers, interagir avec les joueurs, incarner les personnages et créatures rencontrés, tout en suivant la trame d'un scénario qu'il est le seul à connaître. Un peu comme une pièce de théâtre qui serait improvisée de bout en bout. Les actions des personnages sont régies par les règles du jeu et les jets de dé permettant de déterminer la réussite ou non de ces actions.

Ce type de jeu est essentiellement basé sur le dialogue entre les joueurs et le meneur de jeu, ainsi que sur l'imaginaire de ses participants.

Il existe un grand nombre de jeux de rôle proposant d'évoluer dans un vaste choix d'univers : western, fantastique, horreur, science-fiction, historique... toutes les thématiques sont abordées. Je vous laisse consulter le Guide du Roliste Galactique pour en savoir plus et le site de la Fédération Française du Jeu de Rôle 

 

Approche pédagogique du stage jeux de société

Je souhaite animer un moment de partage et de convivialité intergénérationnel, en proposant des jeux de société méconnus du grand public.

Chaque jour seront présentés de nouveaux jeux, suivant une thématique donnée ou un type de mécanisme de jeu.

Le stage sera ouvert à tous : l’important étant de prendre du plaisir dans le jeu et la découverte. Chacun pourra également amener ses propres jeux afin de les faire découvrir aux autres.


Déroulé du stage jeux de société

NB : Vous pouvez amener et proposer de faire découvrir vos propres jeux.    

Jour 1 : Jeux d'ambiance :
Fou Fou Fou, Bluffer, Super Cats   

Jour 2 : Jeux familiaux :
Gagne ton Papa, Piratatak, Wazabi

Jour 3: Jeux de rôle découverte : Sombre, Château Aventure
Jeux coopératifs : Zombie Kidz, Fuis

Jour 4: Jeux de dé, de carte et d'observation :
6 qui prend, Bang !, Walking Dead, Jungle Speed

Jour 5 : Jeux à rôle : Loup garou pour une Nuit, Insider
Jeux de stratégie : Abyss

 

Apports du stage jeux de société

  • Plaisir de jouer, de partager un moment convivial.
  • Découvrir des jeux méconnus du grand public
  • Découvrez le jeu de rôle.

 

Motivations 

Les 3 Motivations principales pour suivre ce stage:

  • Passer un moment de convivialité
  • Découvrir de nouveaux jeux
  • Echanger avec les autres 


Qu'attendez-vous de vos stagiaires ?

Bonne humeur, envie d'essayer, de tester de nouvelles façons de jouer.   

 

Fais Tes Vacances, espace de créativité en pleine nature mis en place pour apprendre et transmettre, vous accueille pour des vacances en famille, entre amis ou en solo ludiques et pédagogiques.

Fais tes vacances vous propose d'autres stages loisirs créatifs. De l'atelier céramique, en passant par la sculpture, la couture, la magie, le court métrage ou la programmation Android, découvrez tout un panel d'activités créatives et ludiques.

Vos maîtres de stage

Compétences pédagogiques

Formations spécifiques

Pas de formation de ludothécaire ou de stages particuliers...

Seulement un passionné qui adore partager sa connaissance des jeux de société avec les adultes et les enfants. 

Je joue depuis plus de 40 ans maintenant et pratique les jeux de société et de rôle avec les enfants en tant qu’animateur scolaire depuis 2013.

J’ai créé des animations ludiques à l’occasion des anniversaires de mes enfants et de leurs copains (entre l’âge de 6 et 12 ans) : utilisation de jeux de rôle et de société, adaptation de règles, le tout en suivant une trame scénarisée mêlant théâtre et déguisements. Ce sont mes enfants qui m’imposaient le thème (One Piece, robots, sorcières, voyage dans le temps et dinosaures… je crois que j’ai tout eu).

Entre 2013 et 2015 j’ai également animé des journées jeux de rôle et de société (enfants et adultes) pour l’Association Les Gens du Coteau au Plessis-Robinson. 

 

Découverte et pratique de ma passion

Mes parents étaient enseignants, et je passais une grande partie des vacances scolaires chez mes grands-parents : longues soirées que nous passions ensemble à jouer aux jeux de société et de cartes (Risk, tarot, belote, jeux de dames, échecs…). J’adorais ces moments de partage en famille.

À l’âge de 14 ans, ma mère m’a rapporté un magazine qu’elle venait de dénicher chez notre buraliste préféré : le numéro 36 de Casus Belli 1re édition (magazine des jeux de rôle et de simulation)… une révélation pour moi, qui raffolais de fantastique et de science-fiction !

A l’époque, je possédais déjà la boîte rouge de Donjons & Dragons parue en France et j'animais des parties de jeux de rôle entre copains de collège durant les intercours.

La passion du jeu de société, et de rôle en particulier, ne m’a jamais quittée : joueur et MJ (maître de jeu) du collège à l’université, collectionneur compulsif (magazines et jeux s’empilent dans mon garage et sur les étagères de ma bibliothèque). Au fil du temps, j’ai développé un univers de jeu destiné à l’édition… envie qui ne s’est pas concrétisée, mais qui sait ? Tout est dans un gros carton au sous-sol.

Au final, j’aurais tout de même insufflé la « fièvre du jeu » à mon frère Thomas et participé à l’édition de son jeu de rôle R.A.S. paru en 2000 (http://rasjdr.free.fr/ - http://www.legrog.org/jeux/r-a-s).


Portrait chinois

Pourquoi je suis Maître de Stage
« Il y a de cela,
J’ai trouvé cet endroit,
Où nous sommes aujourd’hui […]
Il y a de cela
J’ai rencontré l’enfant que j’étais,
L’enfant que je suis.
Je suis tombé en amour de ce clown qui grandit en moi.
J’ai retrouvé la musique qui guide mes pas sur le chemin qui mène au bout de mon chemin.
[…]

Il y a de cela
En cet endroit qui n’est pas si loin que cela.
Là, près du cœur,
Je voulais vous dire...
Je voulais vous dire simplement
Juste merci. »

C’est un extrait du slam que j’ai écrit et interprété l’an dernier à Doucy (vous pouvez lire l’intégrale du texte sur Scribay ), pour remercier FTV et tous ceux que j’y ai rencontré depuis 5 ans, avec lesquels j’ai pu échanger. En 5 ans, j’ai appris (pris) beaucoup de ce qu’ils avaient à me transmettre : leurs univers, leurs passions, leurs sourires, leurs émotions.

Aujourd’hui j’ai envie à mon tour de donner, donner l’envie.

Ce que mes amis disent de moi
A l’écoute, ouvert, discret, soucieux des détails, passionné et généreux.
Mes employeurs : créatif, autonome, esprit d’initiative, travail d’équipe, adaptable, rigoureux. 

Ce qui me questionne 
Lieux de prédilection : une scène de théâtre juste avant le lever de rideau, le silence d’une bibliothèque ; un coin tranquille, au fond de mon lit : un bouquin ou une liseuse dans une main, un sandwich dans l’autre. Je l’avoue, j’adore sauver les livres égarés dans la rue pour les accueillir chez moi (de toute façon, j’ai déjà rempli le garage).

Je nage dans les musiques traditionnelles depuis l’enfance, mais j’aime tous les genres de musique (classique, jazz, world, pop, rock, hard-rock, hip-hop, électro…) du moment que l’interprétation et les paroles me touchent.

Je pratique « à l’oreille » l’accordéon diatonique depuis l’âge de 11 ans et ai fait partie de plusieurs groupes de bal et concert (« Ad’arrOn » notamment : musiques du Béarn et des Landes, mais également « La Mule Noire » sur Paris) qui se sont produits dans plusieurs festivals en France et en Europe (Grand bal de l’Europe / De Bouche à Oreille / Calandretas 20 ans / Planètes musiques / Conservatoire Occitan / Estivadas de Rodez…). Ce qui me motive avant tout, c’est partager la musique et l’écoute au sein d’un groupe, transmettre l’énergie et la pulsation au public et aux danseurs.

Depuis 4 ans, j’essaie de partager cette approche musicale en m’impliquant dans les ateliers de groupe de Stéphane Yaïch à Fais tes Vacances. Mais également en participant aux ateliers de sonorisation, dont je mets les connaissances en pratique lors des séances de groupes (mise en place du matériel, réglage de la table de mixage, démontage) et lors des souks (sonorisation de la terrasse et de la salle Mozart).

Théâtre classique et d’impro amateur pendant 10 ans au Théâtre du Coteau (Le Plessis-Robinson) : j’y ai découvert l’amour des mots, la synergie de groupe, le partage du cœur, cour et jardin avec les spectateurs et les comédiens. Comment trouver la force de continuer en se raccrochant à sa passion quand on doit faire face à son regard intérieur, à la petite voix qui nous dit : « tu n’y arriveras pas ». Comment se mettre à nu devant un public.

Coup de foudre pour le Clown de théâtre il y a 5 ans à Doucy et depuis stages, déambulations, cours à l’année et spectacles pour nourrir Justun, mon clown (re) trouvé.

Depuis 8 ans, je suis animateur scolaire en maternelle et primaire, ainsi qu’en centres de loisirs. Par les activités manuelles, les jeux, fresques et dessins, je transmets aux enfants mes différentes passions : théâtre, musique, clown, jeux de rôle et de société, programmation de jeux vidéos, science-fiction, fantastique et mangas, contes, mythes et légendes de transmission orale.

Pour la musique : Gabriel Yacoub et Malicorne, Souchon, Cabrel, Agnès Obel, Tracy Chapman, Amy Winehouse, Brel et Brassens, Yan Tiersen, Queen, Shaka Ponk, ACDC, Iron Maiden, Sepultura, Jo Jackson, Sting & The Police, Arthur Rubinstein, Erik Satie, BO de Tous les Matins du Monde, BO de in The Mood for Love… et tant d’autres. Chez chacun, je n’aime pas tout… je m’attache surtout aux paroles et aux émotions que me procurent un morceau en particulier : l’envie de bouger, de hurler, de pleurer, de rire, de me poser.

Mes livres de chevet : Dune de Frank Herbert pour son message très actuel et pour la « litanie de la peur » très utile pour affronter le trac et les épreuves, Ça de Stephen King (pas pour le clown, mais pour son sens de la description, des détails, de la psychologie des personnages, du frisson…), Game of Thrones (pour le grand spectacle et la musicalité de l’écriture), les Annales du Disque Monde de Terry Pratchett (la collection complète ! une parodie réjouissante de notre monde. Je vous conseille particulièrement les derniers tomes : le cycle de Tiphaine Patraque qui décrit avec beaucoup de poésie la transmission et le rôle essentiel d’un berger / sorcier / formateur / enseignant dans une société…) pour pleurer de rire et rire en pleurant.

Théâtre & Poésie : La cerisaie de Tchekhov, Roberto Zucko de Koltès, Songes d’une nuit d’été de Shakespeare pour les magnifiques personnages que j’ai eu la chance d’interpréter. « Ma bohème » de Rimbaud et « Je suis Personne » d’Emily Dickinson pour ne plus perdre mon chemin.

Clown de théâtre et burlesque : Charlie Chaplin et Charlot, Buster Keaton, George Carl (fabuleux dans le film Funny Bones), James Thierrée (superbe second rôle dans le film Chocolat), Slava et Howard Buten (le clown Buffo). Tous ont une présence magnifique dans le corps et le regard, dans la qualité de leur silence.

Mes devises et citations
Alors je me souviens des choses les plus simples
Les choses qu’on a dit ne jamais oublier […]
« Les choses les plus simples », Gabriel Yacoub (auteur-compositeur-interprète)

Je suis Personne ! Qui êtes-vous ?
Êtes-vous - Personne - aussi ?
Ainsi nous faisons la paire !
Ne le dites pas ! Ils le feraient savoir – c’est sûr !

Comme c’est ennuyeux – d’être - Quelqu’un !
Public – comme une Grenouille –
Qui crie son nom - tout le long de Juin -
A un Marécage béat !
« Je suis Personne », Emily Dickinson (poétesse américaine)

Mes petits bonheurs 
Le bonheur, c’est un bon livre à la main, entouré de musique et de mouvements,
C’est un baiser fugace échangé sous les étoiles, avec des promesses de lendemains,
C’est le regard des spectateurs qui brille à la fin d’une représentation, le silence avant que n’éclatent les applaudissements,
C’est le cœur qui bat avant le lever de rideau, la fébrilité de n’avoir rien oublié pour que le spectacle continue malgré tout,
C’est partager un repas jusqu’au bout de la nuit avec la famille et les amis, pleurer de joie en les serrant sur notre cœur quand on les quitte ; quand on les revoit,
C’est offrir le meilleur de soi et préserver du pire.

Mes combats 
Transmettre à mes enfants et ceux des autres qu’il existe bien une différence entre réussir dans la vie et réussir sa vie.

Faire naître en eux une étincelle : l’idée qu’apprendre ne doit pas se faire seulement dans la souffrance, que la curiosité n’est pas toujours un vilain défaut, qu’acquérir des connaissances autres qu’académiques n’est pas forcément inutile et une perte de temps. Que prendre la voie express dans la vie n’est pas toujours le meilleur (le seul) chemin, qu’il est possible de se perdre pour se retrouver et qu’il faut se faire confiance pour découvrir le fil rouge et la pelote qui va avec derrière tout ça. Qu’au final, le sens de la vie, de l’univers et du reste c’est « 42 », tel que l’a si bien exprimé Douglas Adams dans le Guide du Voyageur Galactique ;-)  

Mes réalisations ou mes rêves 
4 CD audio enregistrés avec le groupe Ad’arrOn : Èr Navèth ; Acì qu’èm Reis, Mossu ; Mistèri de Nadau ; Vriolonaires Pirenencs dont deux avec contenu multimédia réalisé avec mon frère Thomas.

3 sites web : https://babilosapiens.fr/ (mon site professionnel) ; adolescence-positive.com (blog de ma compagne sur la communication parents — ados) ; https://piquirineu.blogspot.com/ (blog de l’imaginaire Pyrénéen — mythes, contes & légendes qui n’est plus alimenté depuis 2013).

Tournage et montage vidéo numérique pour : Ad’arrOn. Les ateliers adultes et enfants du Théâtre du Coteau

J’aimerais créer un « musée vivant du légendaire Pyrénéen », un lieu d’échange et de rencontre autour des mythes, contes et légendes des montagnes du monde entier. Un lieu mêlant le théâtre, l’oralité, la musique et l’imaginaire, où il soit possible de rêver et de transmettre aux enfants la sagesse véhiculée par les contes des différents peuples.

Où me retrouver ? 

Page facebook de Justun 
Babilosapiens – mon site pro 
Linkedin 


Nous sommes ravis et fiers d’accueillir David cet été au Village aux 400 stages de Faistesvacances, à Doucy Valmorel.

 

Histoire folle de la création du jeu du Loup-Garou